« Retour aux actualités

La corrosion des aciers

La corrosion des aciers
18/01/2016

La corrosion d’un acier est une altération de celui-ci. Cette corrosion est la conséquence d’une réaction chimique d’oxydation. Différents facteurs entrent en jeu dans le phénomène de corrosion des aciers. Une exposition à l’humidité, aux intempéries, à certains produits chimiques ou à d’autres agents présents dans l’environnement favorisent cette corrosion. La cause de ce phénomène est toute simple, les métaux de cet alliage essaient de redevenir des oxydes, tels qu’ils l’étaient à l’état naturel. Quels sont les différents types de corrosion des aciers ? Comment peut-on en protéger nos aciers ?

 

 

Les différents types de corrosion de l’acier

 

Nous différencions différents types de corrosion pouvant altérer un acier :

La corrosion sèche ou à chaud : Cette corrosion est le résultat d’une dégradation de l’acier dans des environnements gazeux de haute température.

La corrosion aqueuse : Cette corrosion se développe dans les environnements humides, quelle qu’en soit la température. Ce type de corrosion est le plus fréquent.

 

 

Comment protéger les aciers contre la corrosion ?

 

Il est possible d’empêcher la corrosion des aciers. Deux solutions s’offrent à nous pour éviter l’oxydation de ceux-ci :

 

Par protection physique : Dans ce cas, il suffit d’isoler la pièce de son environnement par un enrobage comme une couche de plastique ou de peinture. Attention cependant en cas d’altération de cette couche protectrice.

Par protection chimique :

La galvanisation à chaud est une des méthodes les plus utilisées. Elle consiste à enrober la pièce de plusieurs couches de zinc en l’immergeant dans un bain de zinc en fusion. Le zinc se liera avec l’acier pour former un alliage résistant. Le zinc était anticorrosif, l’acier en sera très longuement protégé.

L’électro-zingage consiste à enrober la pièce d’une couche de zinc, mais contrairement à la galvanisation à chaud ne formera pas un alliage fer-zinc. Les deux matériaux seront bien distinct l’un de l’autre.

La cataphorèse consiste à recouvrir intégralement la pièce d’acier d’une peinture de protection.

La métallisation consiste à projeter du zinc en fusion sur la pièce d’acier au moyen d’un pistolet.

Les peintures liquides bi-composantes ou les poudrages par peinture riche en zinc.

 

 

La corrosion d’un acier est quasi inévitable. Malgré tout, il est possible de le protéger de ces agressions entraînant ce phénomène. Les conséquences de la corrosion d’un acier peuvent être néfaste car l’acier perd ses qualités de solidité et peut s’en trouver fort fragilisé. De plus, la corrosion peut être mauvaise pour l’environnement ainsi que pour la santé, alors prenons garde à la corrosion des aciers !